Vous êtes ici : Accueil > Action pédagogique > Autour des disciplines > Lettres Modernes > Ateliers d’écriture

Articles

  • Recueil de poèmes sur la ville - 18 juin

    Venez découvrir les poèmes composés par les élèves de 4ème B sur la ville :

  • Concours de critiques théâtrales - 18 juin

    DEVENIR CRITIQUE DE THÉÂTRE, c’est l’exercice auquel les élèves de la classe de 4B se sont confrontés pour l’édition 2021- 2022 du concours de critiques théâtrales organisé par la MCB autour du spectacle Ne pas finir comme Roméo et Juliette de la compagnie La Cordonnerie.
    Dans chaque catégorie, les meilleurs textes ont été récompensés lors d’une remise de prix, qui s’est déroulée le mardi 14 juin, sur le site même de la nouvelle MAISON DE LA CULTURE.
    Deux textes des 4B ont été plébiscités par les membres du (...)

  • Le Printemps des poètes de 4ème E - Juin 2018

    Cette année, dans le cadre du Printemps des poètes, les élèves de 4ème E ot composé des poèmes sur la ville et la neige.
    Ils ont participé, avec ces productions écrites au Grand Prix de la Poésie de la RATP, dont le jury est présidé par le chanteur RAPHAËL.
    Les résultats du concours sont attendus dans les prochains jours.
    Voici leurs productions :
    Vous les retrouverez exposés en vie scolaire lors des portes ouvertes du mardi 26 juin.
    Anne BUREL, professeur de français des poètes de 4ème (...)

  • Haïkus sur ma ville - Avril 2016

    Voici les haïkus composés par les élèves de 3ème E.
    La pierre se transforme en un taureau majestueux Les arbres tombent sur l’eau routes délabrées jonchent les mousse et les saules pleureurs Les fleuves remplis - feuilles mortes Les arbres m’observent Les cris des corbeaux dans le parc les pelouses fraîches Dansant sous le saule L’eau ruisselle sans aucun témoin Sous le regard du taureau - l’herbe sous mes pieds- J’entends le chant des oiseaux Les chants des oiseaux moqueurs éveillent mes (...)

  • Printemps des poètes - Mars 2016

    Poèmes sur ma ville
    Voici les poèmes produits par les élèves de 3ème E, pendant la semaine du printemps des poètes. Bonne lecture.
    La fenêtre laisse entrer la noirceur du stade Et laisse ressentir la tristesse de la ville à travers le ciel gris sale comme la ville souffrante de silence.
    Quelques touchent de couleurs redonnent vie à cet endroit perdu perdu dans son désespoir ne sachant plus comment en sortir, le soleil perce les nuages gris laissant entrer la lumière de la vie
    avec ce peu de (...)